LES INVITES DU COSMOPIF

 

N°157 (lundi 9 juillet 2007)

 

Bob Garcia

Ecrivain et musicien

 

 

 

Qui êtes-vous, Bob Garcia ?

Agé de 53 ans, je cultive une passion pour ma compagne et mes deux enfants, l'écriture, la musique (guitare et contrebasse) et l’œuvre de Hergé. J'habite Chelles (77) et ai pour passe-temps le tennis et la lecture.

Je me produis en concert toute l’année dans différentes formations de jazz (Fidgetty Feet, Swing Connexion, Harlem Nocturne, etc.), présente un concert-conférence "Jazz et Polar", participe à de nombreux débats, télés, tables rondes sur mes thèmes de prédilection (le polar, le jazz, Hergé et Tintin, Sherlock Holmes, etc.). J'écris également des articles sur ces sujets dans plusieurs revues ou sites Internet spécialisés.

 

Bibliographie de Bob Garcia

 

Romans :

La Ville monstre, Le Rocher, mai 2007

Le Testament de Sherlock Holmes, Le Rocher, 2005 (Premier prix Intramuros du festival Polar&Co de Cognac)

Papa ?, E-dite, 2004

L'Ipotrak Noir, E-dite, 2004

 

Essais sur Hergé et/ou Tintin :

Hergé et le 7ème Art, Editions MacGuffin, 2007

Hergé, la bibliothèque imaginaire, Editions MacGuffin, 2006

Tintin à Baker Street, Editions MacGuffin, 2006

Tintin au pays du polar, Editions MacGuffin, 2006

Jules Verne et Hergé, d’un mythe à l’autre , Editions MacGuffin, 2005

 

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

Je suis ingénieur, issu de l'Ecole Centrale de Lyon (promotion 1979), et ai travaillé une dizaine d'années à différents postes de responsabilité dans les télécommunications. Musicien de jazz jusqu’à ce jour, je suis écrivain depuis 5 ans.

 

 


Quelle est votre passion, comment est-elle née, comment la vivez-vous ?

J’ai découvert la musique dans une fanfare de potaches au lycée Benjamin Franklin à Orléans et l’écriture très récemment sans véritable raison. Peu de rapport donc avec l’espace !

 

 

Quel souvenir marquant souhaitez-vous nous relater ,

Je me suis passionné pour la conquête lunaire. J’ai suivi le premier alunissage en juillet 1969, l’oreille collée sur le petit poste à transistors familial. Il faisait nuit. Toute la famille était regroupée autour du poste dans un silence religieux. On se serait cru à une sorte de veillée de Noël. Quand le speaker a annoncé que le premier homme avait posé le pied sur la Lune, on a tous exulté. On avait la certitude d’assister en direct au plus grand suspense de tous les temps.

 

 

Quelle photo de la conquête spatiale retiendriez vous ?

Je retiens le lever de Terre vu depuis la Lune. On prend conscience que cette grosse boule bleue est fragile, unique et providentielle face à la désolation des autres planètes. Il faut essayer de la garder en l’état le plus longtemps possible mais c’est bien mal parti…

 

 

 

De la même manière, quel objet spatial retiendriez-vous ?

Je choisis le module lunaire, minuscule concentré de technologie que seul un monstre a pu arracher à la Terre.

 

 

 

Quel serait votre rêve spatial le plus fou ?

Je rêve de jouer à saute-cratère à la surface de la Lune, comme les Dupondt dans On a marché sur la Lune, de glisser comme Tintin dans une grotte emplie de glace et d’y découvrir quelques vestiges mystérieux !

 

 

Hergé en a rêvé, John Young l'a fait en avril 1972

(cliquez sur l'image pour visionner l'extrait vidéo de la mission Apollo 16)

 

 

Que représente pour vous le personnage de Youri Gagarine ?

Gagarine fait figure de personnage de mythologie, comme ceux que l’on se crée dans son enfance. J’ai suivi ses exploits comme je suivais ceux de Flash Gordon. Il m’a fallu du temps pour faire la part entre l’imaginaire et le réel.

 

 

Que représente pour vous la station Mir ?

Mir, c'est encore un rêve qui a fini par se concrétiser. Je l’ai longtemps associée à la roue que l’on voit dans 2001, Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick.

 

 

 


Que représente pour vous Spoutnik-1 ?

J’avais 3 ans en 1957 : autant dire que je suis né avec Spoutnik. Encore un nom légendaire, que l’on garde toute sa vie en mémoire et qui participe au mythe.

 

 

Merci, Bob Garcia !

 

Interview réalisée par mail en juin 2007

 

 

La semaine prochaine (lundi 16 juillet 2007) : Guy Laslandes

 

 

Les coordonnées des invités ne sont communiquées en aucun cas